30/01/2013

Pierre Godin (UCL): à propos du vocabulaire de base

Pierre Godin, Le beurre, l’argent du beurre et ... le sourire de la crémière?, LB 04/06/1998

 

“Du côté francophone (enseignement ‘libre’), on estime “qu’au terme du 3e degré, l’élève devrait pouvoir utiliser activement un vocabulaire de base de plus ou moins 2000 mots/expressions”(...) (cf revue de l’inspection diocésaine de Tournai, 6, 1998, Langues germaniques, p.34) tandis que du côté néerlandophone, on prône au terme  du 2e degré une connaissance active de 3000 mots et expressions (Leerplan secundair onderwijs, Tweede graad ASO, Frans, LICAP, 1991, p.12).

Deux mille fin du troisième degré (NDLR: dans le sud du pays), face à trois mille fin du deuxième degré (NDLR: au nord du pays)! “

22:14 Écrit par justitia&veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.